COVID-19: Communiqués sur les inégalités sociales face à la crise

COVID-19: Communiqués sur les inégalités sociales face à la crise

Vous trouverez dans cet article plusieurs communiqués qui montrent comment la crise sanitaire en cours révèlent et renforcent les inégalités sociales qui lui préexistaient.

Le manque d’équipements publics, les conditions de logement, le fait que beaucoup d’habitants continuent de se déplacer pour aller au travail, le manque de ressources, la fracture numérique… sont autant d’éléments qui rendent cette épidémie d’autant plus difficile à traverser pour les habitants des quartiers populaires malgré les nombreuses initiatives d’entre-aide et de solidarité qui fleurissent dans les territoires.

La communication du 24 mars 2020 de Khalid IDA ALI, Président de l’IRDSU: « Ce que nous dit la crise du COVID-19 » 

La lettre ouverte de Profession Banlieue du 2 avril 2020: « La Seine-Saint-Denis citoyenne et solidaire, à l’épreuve du Covid-19 »

Le communiqué de Pas sans nous: « Covid 19: Des inégalités multipliées »

Le communiqué des Centres de Ressources Politique de la Ville (CRPV) du 7 avril 2020: « L’impact de la crise liée au COVID-19 sur les habitant.e.s  des quartiers prioritaires de la Politique de la ville »

 

 

Enquête: L’impact sur les associations de la crise liée au COVID-19

Enquête: L’impact sur les associations de la crise liée au COVID-19

Le Mouvement Associatif mène une enquête avec l’appui de Recherches et Solidarités sur l’impact pour les associations du contexte actuel. Il s’agit de voir si les associations peuvent continuer ou non à mener leurs activités en ce moment, les adaptations du travail qui ont été potentiellement trouvées et de mesurer l’impact financier de la crise dans le secteur associatif.

Vous pouvez continuer à répondre à cette enquête sous le lien suivant. 

Les premiers résultats de l’enquête sont d’ors et déjà disponibles ici. 

 

Lancement du groupe de travail sur l’évolution de la médiation et l’accueil collectif

Lancement du groupe de travail sur l’évolution de la médiation et l’accueil collectif

Le CA de la fédération a décidé de lancer à partir du mois de janvier 2020 un groupe de travail sur l’évolution de la médiation et la place de l’accueil collectif dans l’accès aux droits.

Il s’agit de réfléchir à la question de l’accueil dans un contexte où avec la dématérialisation des servies publics, de plus en plus de monde viennent aux permanences d’accès aux droits des associations pour chercher de l’aide et où l’accueil au sein des associations se fait de plus en plus souvent de manière individuelle.

Télécharger l’invitation au groupe de travail.

 

 

L’association Nénuphar recrute un.e chargé.e de développement!

Nénuphar Médiation est une association à but non lucratif créée en 2011 par un groupe de femmes porté par une volonté d’offrir un espace de rencontre aux personnes de cultures différentes. L’association propose des activités socioculturelles, de la médiation sociale, des ateliers de sensibilisation et des cours de langues.

L’association est actuellement à la recherche d’un.e chargé.e de développement.

Télécharger l’offre d’emploi.

 

Offre d’emploi- Médiateur.trice- Coordinateur.trice

           

 Offre d’emploi: Médiateur.trice – Coordinateur.trice

 

L’ARIFA, association de médiation sociale et culturelle, a pour but de développer toutes actions sociales et culturelles auprès des habitants de Clichy-sous-Bois et Montfermeil pour favoriser l’accès aux droits et leur insertion dans la vie collective par une meilleure information dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la culture, de l’habitat et de l’environnement.

L’ARIFA recrute son.sa coordinateur.trice pour mettre en œuvre, sous l’autorité du conseil d’administration et de la directrice, les mission suivantes :

 

1 – Médiation

  • Etre, à la demande de la personne ou des institutions, un intermédiaire ou un facilitateur entre les différents interlocuteurs, et permettre ainsi à la personne de faire reconnaître ses droits en apportant une meilleure information dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’environnement et du cadre de vie,
  • Favoriser l’écoute et la prise en compte de la personne par les institutions, mais aussi faire connaître aux populations concernées les exigences et contraintes des institutions,
  • Développer des actions socioculturelles afin d’améliorer l’insertion des familles dans la vie sociale, tout en favorisant la reconnaissance des personnes dans leur identité, leur histoire personnelle, leurs savoirs spécifiques.

 

2 – Coordination de l’équipe des médiatrices 

Le.la coordinateur.trice veille à la mise en œuvre du planning hebdomadaire de l’équipe (une dizaine de médiatrices).

La coordination de l’équipe comprend également l’appui aux médiatrices pour la mise en place d’actions collectives, support à la médiation sociale, et pour la mise à jour des connaissances nécessaires, dans une démarche de formation continue.

Enfin, le.la coordinateur.trice de l’équipe participe à l’analyse des évolutions des interventions des médiatrices (en termes de public, de demandes, d’émergence de nouveaux besoins), des sollicitations des partenaires et des modifications législatives et réglementaires afin de proposer de nouvelles actions collectives ou interventions.

 

3 – Partenaires extérieurs

  • Par délégation de la directrice, le.la coordinateur.trice représente l’association dans les rencontres avec les partenaires.
  • la coordinateur.trice contribue dans ces rencontres à la promotion de la médiation sociale et culturelle en faisant connaître son action si nécessaire.

 

Conditions de travail

  • Type de contrat : CDD en contrat Adultes Relais. Être éligible à ce dispositif : Être âgé de 30 ans au moins, être sans emploi ou bénéficier d’un contrat d’accompagnement dans l’emploi, et résider dans un quartier prioritaire de la politique de la ville ou dans un autre territoire prioritaire des contrats de ville.
  • Temps de travail : 35 H/semaine
  • Salaire brut mensuel : 1800 €
  • Travail en bureau sur Clichy-sous-Bois/Montfermeil et ponctuellement en Région parisienne

 

Merci d’adresser votre candidature (CV et lettre de motivation) par mail : direction@arifa.fr