Les médiatrices ayant validé la VAE ont reçu leurs diplômes!

Les médiatrices ayant validé la VAE ont reçu leurs diplômes!

Le 30 janvier 2019, les médiatrices accompagnées par LaFédé ayant validé le titre professionnel « Médiateur(trice) social(e) accès aux droits et services » ont reçu leurs diplômes des mains d’Eric Briat (Chef de service adjoint au directeur de la ville et de la cohésion urbaine). Ce temps convivial oragnisé autour d’un buffet dans les locaux de France Mediation a permis de féliciter les médiatrices pour le travail accompli et à LaFédé de présenter ses voeux pour 2019.

 

« Paroles d’habitantes et d’habitants sur la santé- Participation à l’élaboration du PRS2 »

« Paroles d’habitantes et d’habitants sur la santé- Participation à l’élaboration du PRS2 »

Cette publication de LaFédé regroupe des paroles d’habitants de quartiers populaires sur la santé. Ces paroles ont été récoltées lors de réunions organisées dans le cadre de la participation des habitants à l’élaboration du Plan Régional de Santé 2018-2022 (PRS2). Des groupes d’une dizaine d’habitants se sont regroupées dans huit villes différentes afin d’établir une liste des facteurs d’influence sur la santé dans les quartiers et de proposer des pistes d’actions afin d’améliorer la santé de tous. Cette publication est présentée sous forme de huit thématiques : le cadre de vie et le logement ; le travail ; la santé mentale ; l’information sur la santé ; les personnes âgées ; l’accès aux soins ; l’alimentation ; l’activité physique. L’approche globale de la santé et de ses déterminants faites par les habitants révèle à quel point les inégalités subies dans la vie quotidienne par les habitants de quartiers populaires ont un impact sur les inégalités de santé.

Les paroles d’habitantes et d’habitants sur la santé sont en ligne !

Les paroles d’habitantes et d’habitants sur la santé sont en ligne !

 

Cette publication regroupe des paroles récoltées lors de réunions organisées dans le cadre de la participation des habitants à l’élaboration du Plan Régional de Santé 2018-2022. Ces paroles qui s’articulent autour de huit thématiques ne sont pas centrées uniquement autour du soin mais la santé et ses déterminants y sont appréhendés de façon globale. Ce rapport montre comment les inégalités vécues dans différentes sphères de la vie quotidienne ont un impact sur les inégalités de santé des habitants de quartiers populaires.

Accéder à la publication 

Publication d’une nouvelle plaquette sur les discriminations!

Publication d’une nouvelle plaquette sur les discriminations!

La plaquette « Discrimination ? Des médiateurs et médiatrices ressources » est désormais disponible. Les associations souhaitant la recevoir en version imprimée peuvent envoyer un mail à Aurélie Dutour (federation.mediation@gmail.com).

Cette plaquette rappelle la manière dont les médiateurs et médiatrices peuvent être des personnes ressources face aux situations de discriminations. Elle s’adresse aux partenaires des associations de médiation.

Elle a été réalisée par le groupe de travail « Médiation et discriminations » animé en 2016 et 2017 par Warda Khorsi (responsable de formation au Centre de formation aux professions éducatives et sociales à Aubervilliers).

Accéder à la plaquette

 

« Discrimination ? Des médiateurs et médiatrices ressources »

« Discrimination ? Des médiateurs et médiatrices ressources »

Cette plaquette porte sur les discriminations et le rôle que peuvent jouer les médiatrices lorsqu’une personne est confrontée à une situation de ce type. Elle est destinée aux partenaires des différentes structures de médiation.

Elle a été réalisé dans le cadre d’un groupe de travail organisé par LaFédé et animé par Warda Khorsi (responsable de formation au Centre de formation aux professions éducatives et sociales à Aubervilliers) auquel ont participé une dizaine de médiatrices travaillant dans des associations de LaFédé. Cinq séances de ce groupe ont été consacrées à de l’analyse des pratiques centrée autour de la question des discriminations. Lors de ces séances, les médiatrices ont pu analyser collectivement des situations où soit la personne reçue soit parfois la médiatrice elle-même dans le cadre de l’accompagnement avait été confrontée à une situation de discrimination. Les trois séances suivantes ont été consacrées à la réalisation de la plaquette pour les partenaires et d’un guide diffusé en interne à destination des médiatrices.

Télécharger la plaquette 

Programme en cours

Programme en cours

Programme de travail 2019

LaFédé a pour objet de soutenir, promouvoir et développer la médiation sociale et culturelle, la qualification et la professionnalisation des médiateurs et médiatrices, et la mise en réseau d’associations intervenant sur des territoires aux réalités différentes. Son objectif premier est la reconnaissance pleine et entière du métier de médiateur-trice social-e. À cette fin, les principales activités de la Fédération se structurent à deux niveaux :

  • Au niveau régional
  1. le développement du réseau des associations adhérentes ; 

  2. l’organisation d’instances de qualification des médiateurs et médiatrices et des 
responsables des structures et le soutien à la reconnaissance du métier ; 

  3. la mise en réseau des différentes associations pour un partage de pratiques ;

  4. l’accompagnement des associations adhérentes sur la pérennisation des postes adultes- 
relais ; 

  • Au niveau national
  1. la valorisation des activités de médiation et leur reconnaissance ; 

  2. la participation aux travaux conduits sous l’égide du Cget sur la reconnaissance de la
  3. des interventions à la demande des partenaires dans les formations et dans l’élaboration de leurs contenus, colloques et journées de valorisation de la médiation sociale et culturelle.

 

A. Le développement régional de LaFédé

1. Augmenter le nombre de médiatrices accompagnées vers la professionnalisation

Cette augmentation passe nécessairement par l’accroissement du nombre d’associations adhérentes à LaFédé. Aussi, la chargée de développement effectue un recensement des associations existantes (anciennes ou nouvellement créées) puis va sur les territoires à leur rencontre, et ce notamment dans les départements où LaFédé est peu implantée. Le but est de présenter les missions de LaFédé et de voir comment celle-ci peut être utile aux associations et à leurs salariés afin de les accompagner dans leur structuration et professionnalisation. En effet, la médiation est née dans les quartiers, portée par des femmes qui pratiquaient une solidarité de voisinage de façon bénévole. Passer d’un collectif informel à une association employeuse nécessite alors souvent une réorganisation de la pratique et un accompagnement aussi bien pour les médiatrices de terrain que pour les encadrantes, d’où l’intérêt pour les associations de rejoindre LaFédé.

2. Soutien aux associations membres et au développement de nouveaux projets notamment dans le cadre des cités éducatives

En plus des groupes de travail collectifs, la chargée de développement apporte ponctuellement un soutien individuel aux associations membres. Ce soutien peut consister à aider l’association à dépasser une difficulté (réorganisation de la structure, difficulté à construire un budget…) ou à développer de nouveaux projets en s’inspirant de ce qui se fait sur d’autres territoires (par exemple, une association qui crée un nouveau partenariat avec l’Éducation nationale peut demander les conseils de LaFédé pour monter les projets et rencontrer d’autres associations qui travaillent déjà sur ces thématiques). Cela permet aux associations et aux partenaires de gagner du temps en s’inspirant des « bonnes pratiques » déjà existantes dans d’autres territoires.

Plusieurs associations de LaFédé sont située dans des villes retenues pour la création des Cités éducatives (Paris 19ème, Saint-Denis, Bondy, Aulnay-sous-Bois, Clichy-sous-Bois, Pantin, Champigny- sur-Marne, Gennevilliers, Grigny). Depuis leur création, une des actions privilégiées par les associations de médiation sociale et culturelle est de renforcer les liens entre l’école et la famille. Aussi, l’appui aux associations autour de leur inscription dans les projets de Cités éducatives sera un axe important de travail pour LaFédé en 2019.

 3. Journée sur le cadre déontologique

Le cadre déontologique est un élément que les médiateurs sociaux et culturels doivent indispensablement connaître, ce cadre garantissant la qualité de la médiation et la posture impartiale du médiateur. Avec la dématérialisation de l’accès aux droits, de nouvelles situations apparaissent et questionnent le cadre déontologique (Exemple : Comment respecter le libre-consentement des personnes pour accéder à leurs données si elles nous donnent leurs codes d’accès à leur boîte mail ?). Les médiatrices peuvent également être tiraillées entre la nécessité d’être impartiales et leurs propres valeurs qui entrent parfois en contradiction avec les choix de la personne accompagnée. Face à ces difficultés remontées par plusieurs médiatrices, il est projeté en 2019 d’organiser une journée de travail portant sur le cadre déontologique afin de voir si des évolutions de ce cadre sont nécessaires dans le contexte actuel et pour permettre aux médiateurs de davantage se l’approprier.

 4. Journée régionale sur le décodage culturel

En 2019, LaFédé propose une journée de travail sur le « décodage culturel », ouverte aux professionnels de l’intervention sociale et des collectivités locales. Si la langue est un obstacle incontestable, ce n’est pas la seule barrière à la communication. Comment permettre à deux personnes de se comprendre malgré un ensemble d’autres difficultés liées aux représentations sociales et culturelles, au langage professionnel, aux modes de vie ?

Au cours de cette journée, les débats et témoignages porteront plus particulièrement sur les incompréhensions qui peuvent survenir en milieu scolaire, dans le domaine de la santé ou de l’accès aux droits sociaux, domaines de prédilection de la médiation sociale et culturelle depuis son apparition. Comment lever ces incompréhensions ? Comment prévenir les situations conflictuelles qui peuvent en découler ? Cette journée devrait permettre aux professionnels de mieux comprendre les incompréhensions qu’ils peuvent rencontrer dans leurs pratiques professionnelles quotidiennes et de créer de nouveaux partenariats avec des associations de médiation sociale et culturelle.

 5. Groupe de travail sur l’évolution de la médiation et la place du collectif

Depuis son apparition, la médiations sociale et culturelle a évolué et l’accueil collectif des personnes lors de leurs venues à l’association s’est peu à peu transformé en un accompagnement plus individuel. Ces évolutions sont entre autres liées à la dématérialisation des services publics qui rend plus compliqué d’accueillir les personnes collectivement pour répondre à des questions concernant l’accès aux droits. Cette individualisation du suivi pose question aux associations : temps important passé à répéter des démarches similaires d’une personne à l’autre ; temps d’attente important pour le public suscitant une montée de l’agressivité aux permanences ; stress pour les médiatrices perçues désormais comme des membres d’une administration devant absolument connaître la totalité des dispositifs existants Ces constats touchant toutes les associations, plusieurs souhaitent monter un groupe de travail afin de réfléchir aux manières d’accueillir de façon plus collective le public pour certaines démarches.

6. Recherche-action sur la participation des habitants dans la création d’actions d’information de proximité en matière de santé

 Depuis 2018, LaFédé travaille sur l’élaboration d’un protocole pour une recherche action émancipatrice. Il s’inscrit dans l’axe 4 du PRS : Développer le pouvoir d’agir des habitants par l’information de proximité. LaFédé élabore ce protocole dans la continuité des travaux engagés dans le cadre du dispositif participatif du PRS2, mis en œuvre avec les associations et les habitants des quartiers populaires. Ces travaux ont mis en exergue l’importance de l’information de proximité pour ces habitants. C’est à partir de ce constat et des besoins précis de cette population que devra être bâti le projet de recherche action émancipatrice.

Cinq associations de LaFédé participent à la rédaction du protocole de recherche-action en réunissant des groupes d’habitants afin qu’ils proposent des actions en lien avec l’information de proximité en matière de santé. Dans un second temps (à partir de 2020) la recherche-action proprement dite consistera en la mise en place de ces actions par les associations et les habitants et l’évaluation de l’impact de la participation des habitants dans l’efficacité des actions d’information de proximité.

 

B. L’accompagnement à la normalisation des associations membres

Le référentiel de la norme XP X60-600 « Cadre de la médiation sociale » a été établi en 2017. Cette norme offre un cadre à la médiation sociale et au métier de médiateur afin d’assurer la qualité de la médiation effectuée. En 2018, un travail a été mené auprès des associations de LaFédé afin qu’elles connaissent le contenu de la norme et commencent à être formées sur différents points (notamment sur les questions de gouvernance et de gestion associative). Il s’agit pour 2019 de continuer à former les structures et à les aider à se doter d’outils efficaces au regard des objectifs fixés par la norme. Il s’agit également d’accompagner de façon individuelle les structures souhaitant prétendre à la certification, l’objectif étant que deux associations de LaFédé se présente à un audit blanc d’ici fin 2019.

1. Création d’un logiciel de suivi de l’activité

Depuis 2017, LaFédé travaille sur un outil afin que les associations puissent suivre leurs activités de façon dématérialisée. Jusqu’à présent, la majorité des associations effectue le suivi de leur activité en notant de façon manuscrite les informations des personnes reçues et les actions effectuées. Passer à un outil de suivi numérique facilitera pour les associations la recherche d’informations antérieures et leur permettra d’obtenir des statistiques plus précises sur leurs activités.

Pour 2019, il s’agit de finir la phase test du logiciel (phase test qui a lieu directement dans les associations en situation réelle) et de former trois associations de LaFédé à l’usage de l’outil. Cette formation implique à la fois d’apprendre aux médiatrices et médiateurs à utiliser le logiciel mais aussi d‘accompagner la direction dans la réorganisation du temps de travail des équipes pour inclure un temps d’alimentation du logiciel (les données ne pouvant pas forcément être remplies en temps réel suivant le type de médiation).

2. Groupe de travail sur les indicateurs

En 2018, un premier travail sur les indicateurs a été réalisé en s’appuyant sur le rapport « Valoriser les interventions de médiateurs sociaux », réalisé par LaFédé et le cabinet KIMSO. Il s’agit pour 2019, de poursuivre ce travail en reprenant les bases théoriques et concepts centraux de l’évaluation des dispositifs d’actions (indicateurs d’efficience, d’efficacité, de résultat, d’impact…) et en construisant des indicateurs qualitatifs qui nous semble pertinents pour évaluer l’utilité sociale de la médiation.

3. Groupe de travail d’accompagnement à la VAE

En 2018, douze médiatrices ont été accompagnées par LaFédé pour préparer le titre professionnel de Médiateur(trice) Social(e) Accès aux Droits et Services (MSADS) via le dispositif de validation des acquis d‘expérience (VAE). Huit médiatrices ont ainsi obtenu leurs titres en juillet 2018. Pour des raisons administratives, les quatre autres médiatrices n’ont pas pu passer l’oral en 2018. Elles devraient néanmoins se présenter au jury en 2019 et ont besoin pour cela d’une séance de rappel afin de valider leurs titres dans les meilleures conditions possibles.

4. Suivi individuel des associations

Avec l’installation du logiciel et les différents groupes de travail montés depuis deux ans, certaines associations devraient répondre aux exigences de la norme.  Cependant au regard des exigences de la certification, il est important que les associations puissent avoir un suivi individualisé où les différents critères sont examinés pour leur structure. Au delà des différentes thématiques abordées de manière collective, LaFédé fera donc un accompagnement individuel des associations souhaitant être candidates sur du court terme à la certification.

L’objectif est qu’au minimum deux associations de LaFédé se présentent à l’audit blanc en vue de la certification d’ici fin 2019.

 

C. Développement national de LaFédé et promotion de la médiation sociale et culturelle

Face aux difficultés croissantes du secteur de la médiation sociale et culturelle, il est important de ne pas laisser les structures isolées au-delà de la seule région Ile-de-France. Cependant, toucher des associations au delà de l’échelon régional nécessite pour LaFédé de penser de nouveaux supports ressources notamment à travers le site internet de LaFédé afin de dépasser le frein représenté par l’éloignement géographique.

 1. Recensement de la médiation sociale et culturelle en France

En 2019, LaFédé fera un premier état des lieux des associations de médiation sociale et culturelle sur le territoire national. Cet état des lieux permettra d’avoir une vision plus générale du secteur de la médiation sociale et culturelle, aujourd’hui en difficulté. Prendre attache avec des associations de médiation sociale et culturelle souvent plus isolées que les associations francilliennes (absence de réseaux de la médiation sociale et culturelle en province), permettra d’ouvrir ces associations à la norme AFNOR XP X60-600 et de leur diffuser de la documentation sur le métier. En raison de l’éloignement géographique, l’objectif principal des prises d’attache en régions est pour l’instant la diffusion d’informations et de publications sur la médiation.

2. Vidéos sur les spécificités de la médiation sociale et culturelle

LaFédé s’est dotée en 2018 d’un site internet visant à la fois à faire connaître la médiation sociale et culturelle à l’extérieur et à la fois à donner des ressources aux associations de médiation et aux médiateurs de terrain.  En 2019, LaFédé souhaite produire deux vidéos afin de présenter les spécificités de la médiation sociale et culturelle dans deux domaines d’intervention : la santé et l’éducation nationale. Ces vidéos se baseront sur l’interwiew de médiatrices issues de différentes associations de LaFédé.

La vidéo sur la santé permettra de présenter les différents objectifs de la médiation sociale et culturelle en santé (accès aux droits, mise en confiance vis-à-vis de l’institution et des personnels médicaux, résolution de situations conflictuelles…) ainsi que les différentes formes que celle-ci peut prendre (accompagnement individuel, atelier collectif, permanence dans les PMI ou à l’hôpital…).

La vidéo sur la médiation sociale et culturelle dans le domaine de l’éducation portera là aussi sur les spécificités de l’intervention de médiation sociale et culturelle dans ce domaine. Les médiatrices travaillent notamment sur la relation famille-école afin de permettre aux deux parties de travailler ensemble pour le bien-être de l’enfant. Lever les incompréhensions entre l’école et la famille est souvent indispensable pour prévenir le décrochement scolaire et pour donner aux parents une réelle place dans l’éducation de leurs enfants.

Ces vidéos seront en libre diffusion sur le site internet de LaFédé. Elles pourront également servir de support lors d’interventions de LaFédé à l’extérieur.