Projet de recherche-action émancipatrice sur la participation des habitants à l’élaboration d’actions d’information en santé

Suite à une première phase de travail portant sur la participation des habitants à l’élaboration du Plan Régional de Santé 2018-2022 (PRS2), LaFédé travaille aujourd’hui sur un projet de « recherche-action émancipatrice » en lien avec l’ARS. 

Lors des réunions qui ont eu lieu avec les habitants lors de la participation à l’élaboration du PRS2, il est apparu que les campagnes d’information de l’ARS étaient perçues par de nombreux habitants comme de la publicité, diffusant une information simplifiée, peu fiable, et non adaptée à leurs situations et modes de vies. Les médecins généralistes, les PMI et les associations de quartiers étaient à l’inverse identifiés comme les sources d’informations privilégiées par les habitants en matière de santé.

Nous faisons l’hypothèse que l’une des clés pour améliorer la diffusion et l’appropriation de l’information de proximité en matière de santé est d’y associer ses destinataires, les habitants, en prenant en compte la multiplicité des conditions de vie, des pratiques et des représentations en matière de santé qu’ils vivent et expriment.

Pour l’instant, ce travail en est au stade de la rédaction du protocole de la recherche-action. Deux chercheurs rattachés aux ateliers Spinoza, Régis Cortesero et Guillaume Coti, sont associés à la rédaction de ce protocole. Des rencontres avec des habitants de quartiers vont avoir lieu dans cinq villes différentes (Nanterre, Pantin, Rosny-sous-Bois, Paris 19èmeet Champigny-sur-Marne) afin de construire sur chaque site des hypothèses sur l’information en santé et des actions visant à les vérifier.

Groupe de travail sur les indicateurs

Depuis début 2019, un groupe de travail se réunit au sein de LaFédé afin de réfléchir aux indicateurs d’évaluation de la médiation sociale et culturelle dans la continuité du travail entamé en 2015 sur « les coûts évités par la médiation ». À partir des rapports d’activité des différentes associations, il s’agit de construire des indicateurs qui nous semble pertinent pour évaluer l’utilité sociale de nos activités. Le groupe réfléchit également à la manière de faire remonter aux différents financeurs les difficultés auxquelles les associations sont aujourd’hui confrontées pour renseigner certains indicateurs pas nécessairement pertinents dans le cadre de leur travail.

Accompagner les médiateurs et médiatrices à la validation du titre MSADS

Accompagner les médiateurs et médiatrices à la validation du titre MSADS

LaFédé a mis en place un groupe de travail sur l’accompagnement à la VAE pour le titre « Médiateur.trice social.e et accès aux droits et services » (MSADS) destiné aux médiateurs et médiatrices des associations membres. Ce groupe est animé par Dominique Remise, ancienne formatrice à l’AFPA et devrait permettre à 11 médiatrices de valider le titre MSADS via la validation des acquis d’expériences.

Préparer collectivement la validation du titre, permets aux médiatrices d’échanger sur les situations rencontrées dans leurs vies professionnelles qu’elles choisissent de présenter au jury. Ces échanges permettent aux médiatrices d’apprendre à mettre à distance, analyser et présenter des situations professionnelles vécues tout en questionnant la posture qu’elles ont adopté.

L’acquisition du titre MSADS permet aux médiatrices de valoriser les compétences acquises à travers leurs expériences professionnelles dans une structure de médiation. Les exigences portées par ce titre montrent que la médiation est un mode d’intervention sociale nécessitant des compétences spécifiques, qu’il s’agit d’un véritable métier possédant des activités précises. Accompagner des professionnels à l’acquisition de ce titre participe donc à la reconnaissance du métier de médiateur social.

Mise en place d’un outil de suivi de l’activité informatisé

Mise en place d’un outil de suivi de l’activité informatisé

Six associations de LaFédé se sont engagées dans la création et la mise en place d’un outil de suivi de l’activité informatisé. Ces associations ont créé un questionnaire à partir duquel a été construit un logiciel de suivi.

Ce logiciel permet de suivre et d’évaluer l’activité des associations de médiation sociale et culturelle. Actuellement, l’outil est en test au niveau local dans les associations participantes afin que les derniers ajustements puissent être faits. Son utilisation sera ensuite possible par les associations membres de LaFédé.