Offre d’emploi- Médiateur-trice social-e et culturel-le à l’association LEA (Montreuil)

 

  • Missions du poste:

Il/elle aura en charge de développer avec les habitants, les bénévoles et autres collaborateurs de l’association ; le soutien à la parentalité, la prévention de proximité des conduites à risques ; actions qui s’inscrivent dans une démarche communautaire.

  • Accueil , Ecoute, animation ,accompagnement et orientation : Accueil collectif et chaleureux des parents, informer , accompagner et soutenir les initiatives habitantes , soutenir les familles dans l’exercice de leur fonction parentale, faciliter l’accès aux droits, prévenir et aider à la résolution des petits conflits de la vie quotidienne par la médiation et le dialogue, organiser des activités collectives, la rencontre hebdomadaire avec les habitants, favoriser  la promotion et l’autonomie des usagers ,organiser des groupes de paroles, des sorties familiales, des projets, des repas ,des actions  et veiller à ce que les rythmes prévus en équipe soient respectés et que les contenus soient en phase avec les objectifs de l’association.

 

  • Evaluation

Evaluer tenir à jour tous les outils d’évaluation dont prise de note des passages, remplissage des fiches de premier contact, remplissage des fiches d’évaluation hebdomadaire, saisie des éléments d’évaluation, tenir à jour un carnet de bord qui permet d’alimenter les réunions d’équipe

Profil recherché :

  • – MSDS (médiation sociale accès aux droits et services)
  • -Formations de niveau CAP à bac plus 2
  • Expériences d’au moins 2 ans dans le domaine du social
  • Maîtrise des techniques d’animation collective
  • Capacité à concevoir démarche de suivi et d’évaluation d’un projet– Conduite de projet
  • Rédaction du bilan d’activité
  • Impulser et mettre en œuvre des actions innovantes en concertation avec la directrice
  • Rigueur et sens du travail en équipe , aisance relationnelle
  • Capacité d’écoute, d’analyse et de synthèse.
  • Porter les règles éthiques liées à la profession et/ou aux missions
  • Maîtrise de l’outil informatique
  • Etre en capacité d’identifier les fonctions des principaux partenaires
  • Tenir à jour le répertoire des partenaires
  • Etre en capacité de mobiliser les acteurs (parents, éducation nationale, centres de santé, relais associatifs locaux, centres sociaux, services judiciaires et policiers…)

Temps de travail : 35 heures annualisées, régime des congés : 8 semaines (4 en aout, 1 décembre et 1 semaine par trimestre en dehors des périodes de congé annuel)

Amplitudes horaires: 9h à 19 h , 1 soirée hebdomadaire et éventuellement un samedi par mois en fonction des besoins de la structure

 

Dispositif adultes relais : pour être éligible il faut avoir 30 ans au moins, résider en quartier prioritaire, être sans emploi ou bénéficier d’un contrat unique d’insertion.

 

Candidature :

Lettre de motivation et CV.

Par courrier ou courriel à l’attention de madame Diouf Maïmouna Directrice de l’association LEA

233 boulevard Aristide Briand 93100 Montreuil

g.diouf.association.lea@orange.fr

Sortie des actes de la 1ere journée d’étude sur la participation des habitant.e.s au sein des coopératives d’acteurs

Sortie des actes de la 1ere journée d’étude sur la participation des habitant.e.s au sein des coopératives d’acteurs

Le 15 novembre 2019 s’est tenue la première journée d’étude sur la participation des habitant.e.s au sien des coopératives d’acteurs (CA) organisée par l’ARS Ile-de-France à la Cité de Refuge.

Cette journée a réuni plus de 100 acteurs pour échanger sur les enjeux de la participation des habitant.e.s.

LaFédé, en tant que partenaire de l’ARS a contribué au déroulement de cette journée dont vous pouvez retrouver les actes ici.

COVID-19: Retour sur le travail des médiatrices en cette période

COVID-19: Retour sur le travail des médiatrices en cette période

En raison de l’épidémie de COVID-19 et des mesures sanitaires prises, les associations de médiation sociale et culturelle adaptent leur travail mais continuent à agir.

La majorité des médiatrices sont en télétravail et assurent des permanences téléphoniques auprès des habitants. Elles appellent aussi régulièrement les personnes suivies habituellement notamment celles qu’elles savent particulièrement isolées en cette période. Les médiatrices peuvent également accompagner les personnes notamment chez le médecin ou à l’hôpital quand cet accompagnement s’avère indispensable.

Une note réalisée à partir des témoignages des médiatrices de l’association Interm’aide située à Creil montre l’importance de ce travail en cette période. Vous pouvez télécharger la note sous ce lien.

{Mise à jour} : De nouveaux témoignages sur le travail des associations de médiation durant le confinement:

 

COVID-19: Communiqués sur les inégalités sociales face à la crise

COVID-19: Communiqués sur les inégalités sociales face à la crise

Vous trouverez dans cet article plusieurs communiqués qui montrent comment la crise sanitaire en cours révèlent et renforcent les inégalités sociales qui lui préexistaient.

Le manque d’équipements publics, les conditions de logement, le fait que beaucoup d’habitants continuent de se déplacer pour aller au travail, le manque de ressources, la fracture numérique… sont autant d’éléments qui rendent cette épidémie d’autant plus difficile à traverser pour les habitants des quartiers populaires malgré les nombreuses initiatives d’entre-aide et de solidarité qui fleurissent dans les territoires.

La communication du 24 mars 2020 de Khalid IDA ALI, Président de l’IRDSU: « Ce que nous dit la crise du COVID-19 » 

La lettre ouverte de Profession Banlieue du 2 avril 2020: « La Seine-Saint-Denis citoyenne et solidaire, à l’épreuve du Covid-19 »

Le communiqué de Pas sans nous: « Covid 19: Des inégalités multipliées »

Le communiqué des Centres de Ressources Politique de la Ville (CRPV) du 7 avril 2020: « L’impact de la crise liée au COVID-19 sur les habitant.e.s  des quartiers prioritaires de la Politique de la ville »

 

 

Enquête: L’impact sur les associations de la crise liée au COVID-19

Enquête: L’impact sur les associations de la crise liée au COVID-19

Le Mouvement Associatif mène une enquête avec l’appui de Recherches et Solidarités sur l’impact pour les associations du contexte actuel. Il s’agit de voir si les associations peuvent continuer ou non à mener leurs activités en ce moment, les adaptations du travail qui ont été potentiellement trouvées et de mesurer l’impact financier de la crise dans le secteur associatif.

Vous pouvez continuer à répondre à cette enquête sous le lien suivant. 

Les premiers résultats de l’enquête sont d’ors et déjà disponibles ici.